Bric body et graff à brac au Bric à Brac Bar

Mardi soir, petit tour du côté du Bric à Brac Bar, rue Oberkampf, quartier de paris créatif s’il en est. Informée de l’événement par l’intermédiaire de Canal Street, je n’ai noté dans mon fidèle Filofax que le nom de l’expo : « Corps de Vierges ». Je ne sais, une fois de plus, pas trop où je m’aventure. Peu importe, l’envie de découvrir est plus forte que le « comment ça se passe ? « , que j’adresse dès l’entrée au serveur.

Body painting au Bric à Brac Bar - Avant

Body painting au Bric à Brac Bar – Avant

Il m’explique alors que ce mardi, c’est « work shop » au Bric à Brac. Prévenue qu’il était question de Street Art et body painting, sur les murs, ça se confirme avec une série de photos : du body painting dans entrepôt désaffecté. Intéressant mais pas très accessible, nous sommes dans un bar, c’est pas évident de s’approcher pour voir les clichés. Dans le fond du bar, la gente masculine, transie, regarde l’évolution d’un graff « body painté » sur le buste nu d’une demoiselle. Le barman annonce qu’à l’étage, c’est open dessin (je l’apprendrais plus tard, avec Frenchnick et les casseurs flotteurs), à partir de 20h.

Open dessin au Bric à Brac Bar - Avant

Open dessin au Bric à Brac Bar – Avant

Mes accompagnatrices et moi choisissons de prendre un verre avant de faire un tour pour voir tout ça d’un peu plus près. Pas facile de s’approcher. Une armée de baveurs, fascinée, fait bloc. Nous tentons malgré tout d’approcher. Il y a en fait un modèle un peintre de chaque côté. C’est une explosion créative qui a lieu sur le corps de la jeune femme. A l’étage, quelques dessinateurs se sont attaqués à un mur couvert de papier blanc et de kraft. Il est tôt, on voit un robot, on en devine un autre, une étrange créature apparait sous la mine de graphite de l’un des artistes. Nous repasserons plus tard, curieuses de savoir comment ont avancé les travaux.

Body painting au Bric à Brac - Après

Body painting au Bric à Brac – Après

Repues, nous faisons un crochet vers ce qui s’avère être un work shop au sens littéral. Le dos de la jeune femme a complétement changé. Les couleurs du graff ont changé, c’est assez surprenant. Je ne sais pas si j’aime mais je suis impressionnée par le résultat. A l’étage aussi tout a changé. Il y a plus de monde et la boîte de Posca à disposition a l’air moins sage. Sur les murs aussi, plus de monde. Un oiseau incroyable, un dinosaure en costume imprimé, plein de robots, des personnages plus ou moins étranges. Les univers et les imaginaires cohabitent et forment un joyeux fiasco ! Nous sommes invitées à participer, mais peu convaincues de nos compétences artistiques, nous déclinons. L’ensemble est plutôt réussit et donne envie de revenir, un de ces quatre, se poser là pour voir cette fresque éphémère être réalisée.

Open dessin au Bric à Brac Bar - Part 2

Open dessin au Bric à Brac Bar – Part 2

Contente d’avoir découvert l’endroit, devant lequel je suis si souvent passée. Le site donne le détail de la riche programmation créatrice et créative du Bric à Brac Bar ! Intriguée, aussi, j’espère à nouveau voir ce genre de performance histoire de me faire un avis sur le « body-grafitti ».

Le bric à brac bar
108 rue Oberkampf
75 011 Paris
M°Mesnilmontant (2)

Camille Jochaud du Plessix

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s