Empreintes Urbaines : le monde du street art met sa diversité au service d’SOS Racisme

Empreintes urbaines au palais d'Iena

Empreintes urbaines au palais d

Le Palais d’Iena, siège du Conseil économique, social et environnemental, accueille, du 28 au 30 mai 2011, Empreintes Urbaines. SOS Racisme, en association avec la maison de ventes Pierre Berger, parrain de l’association, organisent cette exposition dans le cadre d’une collecte de fonds.

Afin de découvrir tranquillement les oeuvres et de me préparer ma première vente aux enchères, lundi prochain, je suis passée, ce samedi 28 mai au Palais d’Iena.

Le XVIème arrondissement, surprenant pour une expo sur le street art. On y verra une manière de démocratiser la discipline, probablement une bonne idée pour communiquer sur la tolérance.

Pour cette opération, un thème phare : « touche pas a mon pote ». 84 artistes du monde de la rue, connus ou émergeant, tous créatifs dans leur mode d’expression, se sont penchés sur le sujet. Plus ou moins familiers, certains d’entre eux ont déjà été évoqués sur ComCam&Co :

Alex Mac, Antoine Stevens, Artof Popof, Ash, Axe, Bruce, Cédric Lollia, Colorz, Crash, Da Cruz, Dize, Ella and Pitr, Emilie, Evazé (No Rules Corp), EZP, Fenx, FKDL, Fluke, Fridriks, Gérard Faure, Gregos, Guillaume Mathivet, Ikon, Jace, Jay One Ramier, Jeff Aérosol, Jerôme Mesnager, Jérôme Gulon, Joe J, Kashink, Keo, Kongo, Kool Koor, Kouka, L.N.2.3, Lazoo, Le Cyklop, Like, Liliwenn, Manu DSK, Mimi the Clown, Mist, Monkey, Mosko et Associes, Myré 3DT, Nebay, Nasty, Nelone TAP, Nemi UHU, Nice Art, Nixon, Nourou Naro, Omen, Oskar TAP, Paella, Paul Santoleri, Philippe Bonan, Pioc PPC, Poes, Quik, Sane 2, Scan, Seize Happywallmaker, Shaka et Nosbé, Shuck One, Sife 3DT, Sir (No Rules Corp), Smack, Sonic, Stare, Stephen Torton et Toxic, STF, Swen 93MC, Thomas Canto, Titi from Paris, Tore, Toxic, Tworode, Weane 3DT, Xoer 3DT, Yeemd, YZ, Zek et Zilon.

En toute franchise, l’endroit me semble un peu « sage » ou lisse pour une expo sur le street art. L’ambiance est feutrée, calme… du décalage, mais pas trop ! Le plus important étant le fossé existant entre la rue, la vraie, et cet endroit peut-être un peu froid. Cela reste très intéressant à voir. Le street art, parfois objet de controverse, dans son milieu d’origine, devient plus facilement objet de convoitise lorsqu’il pénètre dans un univers plus « politiquement correct ».

Les bénéfices de la vente aux enchères seront au 3/4 versés à l’association, le quart restant étant destiné aux artistes. En plus des 84 tableaux, une œuvre exceptionnelle est mise en vente : « Gangterizm : Rammelzee & Jean-Michel Basquiat », de Stephen Torton, photographe, ancien assistant de Basquiat et Toxic, graffeur et compagnon de route des deux acolytes à New York. C’est d’ailleurs le visuel que l’on retrouve sur l’affiche.

Rendez-vous sur ComCam&Co dès mardi 31 mai 2011, pour mes impressions sur la vente aux enchères… En attendant, bonne semaine à tous !

Empreintes Urbaines – SOS Racisme
Vente aux enchères lundi 30 mai, à partit de 19h
Palais d’Iena
9, place d’Iena
75 016 Paris

Camille Jochaud du Plessix

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s