Empreintes Urbaines, le street art a fait monter l’adrénaline et les enchères pour la collecte de fond d’SOS Racisme

D'un mur à l'autre, à la vente aux enchères d'Empreintes Urbaines

Omen va vers un autre mur, après sa vent aux enchères Empreintes Urabines

Lundi 30 mai 2011, avait lieu la vente aux enchères Empreintes Urbaines, mise en place par Pierre Berger&Associés et SOS Racisme, dans le but d’une collecte de fonds. Je passe sur les détails, déjà évoqués dans l’article de dimanche, sur la visite de l’expo (retrouvez la liste des artistes dans ce billet).

Pour moi, cette vente aux enchères caritative étaient l’occasion d’une première. Mon impression ? C’est comme dans les films ! Tout juste entrée dans le Palais d’Iéna, je me vois proposer une coupe de champagne. Un deuxième tour de l’expo et il est temps de s’installer.

Les catalogues s’ouvrent sur les genoux, alors que Jean-Paul Delevoye, président du CESE (conseil économique, social et environnemental) et maître des lieux prononce un discours sur le partage de la culture et le « vivre ensemble », pour faire bref. Il est suivi de Dominique Sopo, président de SOS Racisme, qui prononce à son tour quelques mots… Et la vente est ouverte.

Alain-Dominique Gallizia et Véronique Mesnager et le commissaire-priseur, Antoine Gobeau, qui prennent alors la parole. Après quelques mots sur chaque artiste, chaque « lot », les enchères sont lancées. Pendant un temps relativement court, le prix monte dans la salle, par téléphone, par Internet. Ici et là on grifonne un prix, on fait une marque sur le catalogue, comparant les prix d’achat aux prix de ventes annoncés… la meilleure manière de rester informé de cotes des artistes.

Le commissaire-priseur occupe la parole en quasi continu. Il maintient la pression avec humour, encourage les enchérisseurs, parfois soutenu par ses acolytes qui présentent les oeuvres. Je remarque que de temps en temps, ces trois acteurs de la vente participent eux aussi aux « paris », ce qui me surprend assez.

Mon manque d’expérience en matière d’enchères ne  me permet pas de dire si cette vente a été une réussite ou pas. On se situe assez souvent dans la fourchette annoncée dans le catalogue. Parfois un peu en dessous, parfois pas mal au-dessus. De temps en temps, des applaudissements viennent couronner une acquisition qui a suscité pas mal d’adrénaline… Le stress monte, le mystère s ‘épaissit, alors que les mains se lèvent et les têtes confirment la demande de « oui » du chef d’orchestre, ou pas. On passe de la salle, au téléphone, à Internet… « Ne raccrochez pas et gardez le sourire ! », « ne le regardez pas lui (l’adversaire), regardez-moi ! Il va craquer… », ordonne le commissaire-priseur jusqu’à ce que le marteau tombe, faisant écho au verdict : « adjugé ici à ma droite pour … ».

Je comprends vite que ça puisse être grisant et je songe, après quelques lots sur les 84 mis en vente, au jour où moi aussi, j’aurai l’occasion de lever la main (peut-être un jour en aurais-je les moyens), en tous cas, ça fait envie (un peu de patience) !

Je suis assez surprise par la rapidité des opérations… Quelques minutes au plus sont consacrées à chaque œuvre. Une fois vendues, elles sont décrochées des murs qui entourent l’espace de vente, destinées qu’elles sont à courir ceux des heureux (et généreux) acquéreurs.

Bref, l’expérience est passionnante… De nouvelles découvertes en matière de street art, des choses apprises sur le fonctionnement du marché de l’art… en espérant que l’opération aura été fructueuse pour SOS Racisme !

Pour poursuivre la diffusion de son message « touche pas à mon pote », SOS Racisme organise le 14 juillet 2011 un Concert pour l’Egalité, à partir de 17h, au Champ de Mars, au pied de la Tour Eiffel. Le coup d’envoi en sera donné à 17h.

SOS Racisme
Le catalogue de la vente aux enchères

Camille Jochaud du Plessix

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s