Du street art au street artist : parcourir les Abbesses avec FKDL (2/2)

FKDL - Les Abbesses - Juillet 2011

FKDL - Les Abbesses - Juillet 2011

Hier, sur ComCam&Co, j’évoquais le contexte d’un samedi « street artistique » passé avec FKDL dans les rues de Paris. Collagiste, habilleur d’ombres éclatantes, Franck Duval m’a donné l’occasion de le suivre lors de l’une de ses expéditions ! Parcours de l’artiste, parcours dans Montmartre… maintenant, place au collage !

Le rendez-vous est donné dans le quartier des Abbesses. Petites rues, passages et escaliers sont pour lui des toiles de fonds urbaines idéales. Lorsque je le retrouve, pas en avance et un peu essoufflée, tout est prêt. Colle et eau ont été mêlées et reposent dans un cabas aux couleurs psychédéliques. Le temps de laisser passer des agents de nettoyage de la Ville de Paris et…

FKDL sous le sourire d'un Gregos - Les Abbesses - Juillet 2011

FKDL, sous le rire d'un Gregos Juillet 2011

FKDL se prépare. Sa besace noire renferme un petit univers dont les étoiles filantes sont des personnages. Visages, regards et expressions accrocheuses sont pliés en huit dans des combinaisons de couleurs vives… Il parcourt ce petit univers comme un endroit familier. Il en sort un qu’il déplie rapidement pour s’assurer de son choix. Dans la poche de son jean, il met une signature et un flashcode. L’élu de cette petite rue patientera vaguement replié sur la besace.

Le cabas entre en scène. FKDL en tire une lourde brosse à colle et prépare le mur dans des mouvements vifs et réguliers. Il plonge la brosse dans le sac à plusieurs reprises et badigeonne le mur. La bonne texture obtenue, le moment est venu pour un nouveau personnage de s’étirer.

C’est un peu la fin d’un sommeil. Un éveil. Franck Duval déplie la silhouette, pour de bon cette fois. Il prend un léger recul. Il avance à nouveau vers le mur… et lui attribue sa place, commençant par les coins supérieurs. De haut en bas, il plaque le personnage d’énergiques caresses. Une fois installé, il lisse son ouvrage, faisant sortir les bulles d’air, corrigeant un petit raccord. Si chaque collage est différent, les étapes révèlent incontestablement l’habitude de gestes répétés au fil des rues.

FKDL - Les Abbesses - Juillet 2011

FKDL - Les Abbesses - Juillet 2011

Une nouvelle couche de colle imprègne un peu plus les nouvelles locataires du quartier, principalement des femmes ce jour-là. Elle salue les passants d’un « vive la détente ». Elle serpente sur un fond rouge et ajouré. Elle s’envole vers une île mystérieuse. Elle confirme, aguicheuse, que nous sommes bien à Paris.

La signature vient compléter le collage, comme un rebond de ces histoires d’hier… et définitivement d’aujourd’hui ! Un flashcode, constitue la touche finale ou un point de départ vers le site de l’artiste. Quelques photos du « nouveau né » de Montmartre et… Le bac de colle est refermé, la brosse rangée, portés jusqu’au prochain personnage.

FKDL - Les Abbesses - Juillet 2011

FKDL - Les Abbesses - Juillet 2011

D’un collage à l’autre, j’observe les réactions des gens. Étrangement, lorsqu’il y a pas mal de passage, les gens sont intrigués mais pas vraiment surpris. Dans les rues un peu moins fréquentées, les comportements sont finalement plus spontanés. Ça commence avec un « ça fait un moment qu’on attendait de vous voir ! » et se termine sur un « pas là ! Vous allez vous faire tuer », dans une incitation à aller coller sur le mur d’en face…

Une journée haute en couleurs, une occasion de découvrir le street art du point de vue de l’un de ses acteurs. Merci à FKDL de m’avoir fait partager cette épopée citadine et artistique. Mes prochaines rencontres avec l’une de ses silhouettes feront apparaître sur mon visage un sourire plein de souvenirs !

Envie d’en savoir plus sur Franck Duval ? Quoi qu’il soit plus sympa de scanner un des ses flashcode au détour d’une petite rue parisienne, signe que vous avez croisé l’un de ses personnages, pourquoi pas passer par l’un de ces liens pour faire un tour sur le site ou le blog de FKDL !

Du 12 octobre au 14 novembre 2011, Franck Duval exposera à la Little Big Gallery, 45 rue Lepic, à Paris. Le vernissage de l’expo aura lieu mercredi 12 octobre, à partir de 18h.

Camille Jochaud du Plessix

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s