A New York, quand on a pas le nez levé vers les gratte-ciel, on peut voir… (2/2)

Dans le premier billet, l’art moderne et contemporain apprécié durant mon parcours new-yorkais… dans celui-ci, place au street art !

Détail de l'installation permanente de Faile, 104 North 7th Project

Détail de l’installation permanente de Faile, 104 North 7th Project

Une fois encore, cette sélection n’est largement pas exhaustive mais  composée d’endroits que j’ai particulièrement apprécié !

A New York, quand on a pas le nez levé vers les gratte-ciel, on peut voir…

This Side of ParadiseUne référence à la fois rêveuse, temporelle et ironique au roman de Fitzgerald. Un endroit étonnant, dans le Bronx. Dans les années 1920, Andew Freedman fait de cet imposant bâtiment un lieu d’accueil pour fortunés déchus issus de l’immigration massive de l’époque. L’endroit rempli ses fonctions jusque dans les années 1980… Quelques aléas plus tard et nous voilà en 2012. L’association No Longer Empty investit la Freedman House et propose à des artistes contemporains de se l’approprier dans le cadre d’installations. Parmi ceux qui on eu enivie d’écrire une nouvelle histoire du Bronx les graffeurs Crash et Daze. (à découvrir jusqu’au 6 juin).

La Pandemic Gallery… Bob le chat et le galeriste y présentaient, au moment où j’étais à New York, une expo de Sti(c)kman, « 20 : Clebrating 20 years of playing with sticks in the streets »… In the streets et pas seulement ! Papier, panneaux, planches, cadres, enseignes, portes, murs de la galerie, l’artiste s’en ai donné à cœur joie pour installer ici et là « l’homme-bâtons » qui parcourt les rues d’ici et d’ailleurs depuis plus de 20 ans  !

– L’installation permanente de Faile dans le cadre du « 104 North 7th Project »… Découverte les derniers jours ! Sur le coup avec ma partenaire de balade, on s’est demandées s’il s’agissait bien de Faile, comme le laissait supposer les carreaux marqués par les artistes. Je m’explique : dans cette rue du quartier de Bedford, Brooklyn, le bâtiment est recouvert de carreaux de faïence. Confirmation obtenue de retour à Paris, l’œuvre est bien celle de ce duo du street art. L’art de l’assemblage, l’art de faire vivre l’art dans la rue, l’art de l’inattendu… pour revenir sur le parcours des Patrick (Miller et McNeil) et avoir un point de vue plus général de cette installation, je vous recommande cette vidéo de Vice.com.

La Galerie Mighty Tanaka… Dans l’excellent quartier de Dumbo, situé face à Manhattan, sur les bords de l’East River. J’y ai vu « Color & motion », par JMR et See One et « Birds & bees », par Gigi Cheng et H Veng Smith… Steret art ou pas, la Mighty Tanaka Gallery se donne pour mission de faire la promotion d’artistes de la « Nouvelle Génération ». Un objectif rempli avec brio…

Quelques notes comme ça mais les endroits où en prendre plein la vue sont bien sûr bien plus nombreux… Marchez, usez vos chaussures (excellent prétexte pour en racheter), laissez-vous surprendre, c’est encore le meilleur moyen de croquer la grosse pomme !

La page New York tournée, il est temps de se réinventer sur un terrain qui m’est plus familier, celui de Paris  ! A suivre !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s