Pour son « Old up » Combo braque la mémoire collective, à la Galerie des Petits Carreaux, jusqu’au 6 avril 2013 !

Combo, à la Galerie des Petits Carreaux, mars 2013

Combo, à la Galerie des Petits Carreaux, mars 2013

Lorsque Yoda se dresse en habits de fête sur toute la hauteur d’une façade parisienne, il suscite cet étonnement qui mène les plus curieux vers l’espace d’exposition attenant. Cet endroit, c’est la Galerie des Petits Carreaux et celui qui a refait le portrait du maître Jedi n’est autre que Combo. Cet habitué des détournements d’images profite de sa nouvelle exposition personnelle « Old up » pour bousculer une fois encore la mémoire collective, jusqu’au 6 avril 2013 !

Connu dans la rue pour ses images d’actualité « disneyisées », cette fois, Combo s’intéresse aux « portraits de  famille ». Les membres d’une fratrie partagent aussi bien idées politiques que maîtres d’armes, mines sages et regards tendres des personnages, issus de manga, jeux vidéo et autres dessins animés… Les tirages noirs et blancs identiques à ceux que l’artiste colle dans la rue sont encadré de bois pour la marque du passé sont parfois assemblés pour décliner l’idée… les éléments sont réunis et c’est la dérision qui donne le ton !

Si Combo a fait le pari du politiquement incorrect, celui-ci est réussi… Mélangeant les techniques du dripping et du tramage, l’artiste urbain a revisité les célébrissimes insultes du Capitaine Haddock ou de Batman… On imaginerait presque que le marin bourru a troqué les tours de Moulinsart contre deux barres d’immeuble du « neuf trois » ou que la caverne de Batman est devenue une cave tout court, dans laquelle la batmobile a été braquée… curieux, drôle et impoli à souhait ! Dans une approche plus soft et sur carton, mais toujours dans le mix des techniques, Combo a recomposé point par point les faciès de Cookie Monster, Bugs Bunny, Kermite et du sage Yoda…

Retour aux images « chocs », avec des impressions numériques sur toiles inspirées d’œuvres de grands maîtres… Aux touches de modernité graisseuse ou digitale, j’ai tendance à préférer la manière littérale dont Combo a interprété la « Young men’s christian association » (si, si vous connaissez cette expression, mais pas sous cette forme, mais je n’en dis pas trop, histoire de ne rien gâcher de l’effet de surprise… S’ajoute à ces œuvres quelques pièces en céramique…

Avec « Old up », Combo a su donner un coup de jeune à une iconographie revisitée. Loin d’être séquestrés dans la galerie, les personnages de Combo sont aussi présents (abondamment d’ailleurs) à l’extérieur de la galerie qu’il est difficile de louper… à découvrir, jusqu’au 6 avril prochain !

« Old up », par Combo
Jusqu’au 6 avril 2013
Galerie des Petits Carreaux
43, rue des petits carreaux
75 002 Paris
M° Sentier (3)
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s