« Seventeen seconds » et un peu plus encore de sombre poésie, avec Monsieur Qui, Chez Openspace, jusqu’au 17 avril 2013 !

"Seventeen Seconds", par Monsieur Qui, Avril 2013

« Seventeen Seconds », par Monsieur Qui, Avril 2013

Du nouveau chez Openspace, qui présente pour la première fois en galerie le travail d’Eric Lacan, alias Monsieur Qui… En lettres faites de branches et feuilles peintes en noir, le titre de l’expo « Seventeeen seconds » laisse deviner l’univers de l’artiste, à découvrir jusqu’au 17 avril 2013.

Fidèle au contraste et aux enchevêtrements qui l’ont fait connaitre dans la rue, les méandres de Monsieur Qui se détachent en blanc sur fond noir. Entre feuilles et fleurs, des bougies, des os, un cœur parsèment la toile et donnent le ton d’un environnement graphique riche. Dans cette atmosphère, une nuée de corbeaux inscrit son chant sombre sur la trame… Entre la faune et la flore de l’artiste urbain, se dessine une poésie qui n’appartient qu’à lui. Parfois littéralement exprimée entre les ronces minutieusement découpées, elle danse dans une végétation luxuriante et s’avère parfois acide, piquante.

Monsieur Qui, c’est aussi la féminité… L’artiste offre à ses modèles leur part de mystère. Les yeux ou la bouche bandés, il fait se croiser sensualité et dérision. Seule une trace de couleur semble rayer ces représentations où les idées reçues sont explicitées et le message ainsi détourné. Lorsque le visage est décharné au point qu’il n’en reste que le squelette, il ne reste du brin de femme que la chevelure.

Loin de se limiter au seul support de la toile, pour cette expo, Monsieur Qui a également réalisé une série de dessins et des travaux à la gouache sur d’anciens journaux ou partitions. Dans le trait comme dans la découpe, Monsieur Qui se montre minutieux et précis, à l’instar des jeux typographiques ou de la foule qui accueille le visiteur dès l’entrée de la Galerie.

Incontestablement, il faudra plus de « Seventeen seconds » pour apprécier l’ensemble de cette exposition… Si l’assemblage de petits cadres qui rappelle le travail de rue de l’artiste révèle son habilité à s’adapter à de nouveaux environnements, il la confirme chez Openspace avec des supports et des techniques aussi variées que maîtrisées.

« Seventeen seconds », Eric Lacan alias Monsieur Qui
Jusqu’au 17 avril 2013
Openspace
Du lundi au samedi, de 14h à 20h
56 rue Alexandre Dumas
75 011 Paris
M° Alexandre Dumas
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s